Pony Bikes ou l’art de révolutionner la mobilité urbaine

20 000 utilisateurs du service Pony Bikes

Pony Bikes késako ?

Les Pony Bikes sont des vélos connectés en libre-service sans bornes et surtout partagés ! Née en 2017 en Angleterre à Oxford, la start-up a débarqué en octobre 2017 et en exclusivité à Angers (première ville française à tester le service). Une belle écurie s’est donc immiscée dans notre quotidien angevin.

Les fidèles destriers qu’on peut également appeler « Pony » (à confirmer) se sont petit à petit développés dans la ville d’Angers, qui compte désormais 450 vélos Pony Bikes au même nombre que celui du concurrent IndigoWeel qui s’est installé depuis peu dans la ville et a donc provoqué quelques indignations.

Petit mode d’emploi

Comment ça fonctionne ? Il faut les éduquer ces Pony ?

C’est très facile, premièrement vous devez installer l’application sur Google Play Store ou sur l’App Store. L’application est depuis peu ouverte maintenant aux utilisateurs d’Android : quelle joie ! J’étais longtemps dans l’attente et un peu envieuse des possesseurs d’Iphone.

La carte interactive Pony Bikes

La carte interactive Pony Bikes

Quelques règles pour utiliser Pony Bikes

Quelques règles pour utiliser Pony Bikes

Deuxième étape : renseignez vos informations de carte bleue pour recharger votre compte. A noter que vous devez vous affranchir de 25€ pour la caution, ce qui reste raisonnable (une simple étape pour éviter les incivilités). On active le Bluetooth et la géolocalisation pour trouver un vélo disponible proche de votre position.

On s’approche du Pony et on scan le QR code présent sur le guidon ou la roue arrière pour déverrouiller le cadenas.

Le QR code à scanner pour déverrouiller son Pony Bike

Et en avant Guingamp !

Vous voilà parti sur votre monture et à l’assaut de la ville !

Une fois la course finie, on laisse le vélo où l’on veut : sur le trottoir, le long d’une maison,sur une place de parking prévue à cette effet… Une fois déverrouillé on ne s’en occupe plus, vous êtes totalement libre.

Vous bloquez manuellement le cadenas de la roue arrière et la course s’arrête. Pour 30 minutes d’utilisation du Pony, il faut compter 80 centimes.

C’est le service idéal pour les étudiants qui reviennent de soirée aux aurores !

La mobilité urbaine connectée

Au cœur de ville, c’est une véritable révolution, un nouveau moyen de se déplacer tout étant connecté, on peut facilement appeler cela la mobilité urbaine du futur.

Pony Bikes c’est un service mais c’est plus que cela grâce à toute la communauté qui s’est construite autour de la marque : de véritables ambassadeurs (ou cavaliers) à Angers. En témoigne, les nombreuses photos et tweets sur le compte @getapony.

A l’arrivée du printemps, la nouvelle génération de pony a vu le jour avec un tout nouveau design (personnellement j’adore), un cadre plus grand, des roues plus solides, des pneus antidérapants, increvables et des lampes électromagnétiques pour rouler en toute sécurité la nuit. Pratique pour sortir en centre-ville sans la voiture, pas besoin de trouver de place de parking !

Un aperçu du nouveau design Pony Bikes

Ce que j’aime

  • Les pony sont robustes, fiables, légers (15 kilos contre 22 pour les Vélib).
  • Les pièces sont uniques et non revendables sur le marché pour dissuader les petits voleurs.
  • L’emplacement dédié à votre smartphone sur le guidon (le même smartphone qui peut éclairer votre balade nocturne ou vous guider via le GPS).
  • Les garde-boues présents sur les deux roues pour éviter de se salir lors de sa balade.
  • La sensation totale de liberté pour garer son Pony.
  • L’application facile d’utilisation (en 2 minutes on comprend vite la mécanique, ce qui fait des vélos accessibles à tout le monde).

Ce que j’aime moins (mais je suis difficile)

  • Certains vélos qui sont détériorés ou dont le déverrouillage est coincé (cela reste pourtant rare rassurez-vous).
  • Le changement de vitesses qui n’est pas possible.
  • Le panier sur le vélo inexistant (pas pratique si on a un sac).

Ce que je me demande

Comment une famille peut elle profiter de ce service ? Imaginons des parents avec deux enfants de 8 et 10 ans qui souhaitent se balader en famille et à vélo. Vu que l’application demande une carte bancaire, les enfants n’en profitent pas ? Une question en suspens…

Un aperçu du nouveau design Pony Bikes

À l’arrivée des beaux jours et des fortes chaleurs, ce service est top, surtout quand vous décidez de flâner autour du Héron Carré, la guinguette Angevine !

Pour des trajets quotidiens, n’hésitez plus optez pour l’écurie Pony Bikes !

Pour plus d’infos : getapony.com et pour des remarques éventuelles ou réclamations : aide@getapony.com

Crédits photos : Pony Bikes

Et si vous souhaitez me contacter c’est par ici : Contactez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

f4dbeeb1f4db2494cf89f3e52eaabcfbvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv